Páginas vistas en total

domingo, 4 de octubre de 2015

Quiénes somos y sobre qué vamos a trabajar: Liliane López Rabatel


Liliane López Rabatel es profesora agregada de Letras Clásicas e investigadora asociada al Instituto de Recherche sur l'Architecture Antique. En nuestro proyecto estudiará cómo los descubrimientos históricos y arqueológicos han transformado nuestra visión de la democracia antigua, de su intensidad, de su pervivencia (mucho más allá de la derrota de Queronea) y de sus lecciones para nuestro presente. Gran especialista en la máquina que se utilizaba para el sorteo, el "kleroterion" -al cual dedicó su tesis doctoral- su trabajo permitirá calibrar mejor sobre qué fuentes y con qué nivel de anacronismo construyen su discurso sobre la democracia las ciencias humanas y la filosofía



Parcours universitaire

2011 
Doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens : « Klèrôtèria. Le tirage au sort dans le monde grec antique : machines, institutions et usages », Université Lumière-Lyon 2
2004 
DEA : « Interférences gréco-latines dans les inscriptions bilingues d'Asie Mineure du 1er au 3ème siècle après J.–C. », Université Lyon 2.
2002 
Agrégation de Lettres Classiques.
1986 
CAPES de Lettres Classiques.

Parcours professionnel

2013-2015
Enseignement secondaire en lycée
2005-2014
Chercheur à l'Institut de recherche sur l'architecture antique (IRAA, MSH MOM-CNRS-Université Lumière-Lyon 2).
Mise à disposition par le Recteur de l'Académie de Lyon auprès de l'IRAA.
1986-2005 
Enseignement secondaire en collège


Thèmes de recherche

Mes activités de recherche relèvent à la fois de l'histoire des sociétés, de l'histoire des techniques et de l'histoire culturelle et concernent la définition et l'aménagement de l'espace civique à Athènes de l'époque classique à l'époque impériale, à partir de l'étude des modalités de la mise en œuvre institutionnelle et matérielle de la pensée démocratique qui s'y est développée dès la fin du VIe siècle avant J.-C., ainsi que la réception de l'antiquité aux époques moderne et contemporaine, à travers l'étude de la postérité des théories et des pratiques démocratiques et de la référence à l'architecture antique.
Le premier axe de ces recherches conduit à s'interroger sur la capacité de cette société à créer des outils adaptés aux pratiques politiques, à aménager des espaces et à construire des édifices pour loger ses institutions. Dans quelle mesure peut-on avancer l'idée d'une architecture de la démocratie et comment peut-on en percevoir l'inscription dans le tissu urbain ? Les anciens Grecs avaient-ils une représentation précise de ce que devait être une cité démocratique et, plus largement, une cité grecque ?
Le second thème de mes recherches emprunte la voie tracée par la philosophie et la démocratie athénienne. Le regard critique que cette société a posé sur ses pratiques en se référant au passé et en se comparant aux autres a-t-il forgé un sentiment du patrimoine, dont on retrouverait des échos dans les sociétés plus récentes ? Comment les sociétés modernes et contemporaines se sont-elles approprié les questionnements et les pratiques politiques antiques ? Comment ont-elles réinterprété les lieux du politique antiques dans leur architecture et leur iconographie ? Plus largement, quelle vision a-t-on du patrimoine antique aux différentes périodes ?

I. Pratiques politiques et territoire civique

1. Le tirage au sort : institutions, machines et usages

— Les klèrôtèria : Le tirage au sort dans le monde grec antique : machines, institutions et usages * thèse de doctorat, 2011.
* préparation d'un livre sur les klèrôtèria, avec intégration des travaux récents d'archéologie expérimentale.
— Les charges politiques tirées au sort dans le monde grec
Les pinakia dans le monde grec

2. Vote et élection

— Responsable scientifique du programme de recherche collectif Pratiques, lieux et finalités du vote dans le monde grec, à Rome et en Gaule, avec quatre autres membres de la MSH-MOM : A. Borlenghi (MCF Lyon 2, Archéométrie et Archéologie), Cl. Chillet (membre de l'EFR, HiSoMA), V. Hollard (MCF Lyon 2, HiSoMA) et J.-Ch. Moretti (DR CNRS, IRAA), 2012-2014, financé par un AAP interne de ULL2.

3. La ville antique et ses représentations

— L'équipement de la justice à Athènes (synthèse en préparation)
           
— Responsable scientifique du programme de recherche collectif Les mots grecs de la ville antique (MoVillA) avec V. Mathé (MCF Université Paris-Est Créteil – CRHEC) et J.-Ch. Moretti (DR CNRS, IRAA Lyon), labellisé par le Laboratoire d’Excellence Intelligences des Mondes Urbains, depuis 2012.
Co-organisatrice du colloque international Dire la ville en grec aux époques antique et byzantine, 10-11 juin 2016, Créteil, Paris (EPHE), avec V. Mathé (Paris-Est Créteil – CRHEC), S. Milanezi  (Paris-Est Créteil – CRHEC), J.-Ch. Moretti (CNRS, IRAA) et C. Saliou (EPHE UMR 8167 et Paris 8 EA 1571 HPSS).

II. Réception de l'antiquité aux époques moderne et contemporaine

— Exposer à Athènes un monument de la démocratie athénienne : présenter à un large public les instruments utilisés par les Grecs de l’Antiquité pour la mise en œuvre de la démocratie.
* réalisation d'une réplique en marbre de klèrotèrion : projet de l'IRAA (2016), avec N. Bresch, architecte, en partenariat avec l'École française d'Athènes et l’École Américaine d’Études Classiques à Athènes.

— Responsable scientifique d'un programme de recherche collectif La désignation et la démocratie dans l'Antiquité, Références et résonances aux époque médiévale, moderne et contemporaine, avec V. Hollard (MCF en histoire romaine à Lyon 2), F. Hurlet (ArScAn, directeur de la MAE), R. Barat (UMR 5190-LARHRA, MSH-ISH de Lyon) et Y. Sintomer (Pr. de Science politique à Paris 8, GRePO).

— Responsable scientifique, avec Y. Sintomer (GRePO), du colloque Tirage au sort et démocratie directe. Les témoignages antiques et leur postérité, Athènes, 29-31 octobre 2015.

— Participation au projet de recherche Recepción de la filosofía grecorromana en la filosofía y las ciencias humanas en Francia y España desde 1980 hasta la actualidad. Un estudio comparativo de sociología de la filosofía y una propuesta práctica. Resp. scient. : J. L. Moreno Pestaña, Pr titular de Filosofía de la Univ. de Cádiz.

— Préparation d'un livre en collaboration avec J. Costa Delgado et J. L. Moreno Pestaña (Pr titular de Filosofía de la Univ. de Cádiz) sur la Defensa del sorteo contra la común opinión. Por una socialización del capital político.
— Préparation, dans le cadre de la publication d'une monographie consacrée à l'étude architecturale du théâtre d'Orange, sous la direction de J.-Ch. Moretti (DR, IRAA), de la partie sur l'histoire de la redécouverte du théâtre d'Orange à l'époque moderne.

Publications
— « Dire la ville en grec au IIe siècle après J.-C. (Pollux, Onomasticon, IX, 6-50), V. Mathé, J.-Ch. Moretti, L. Rabatel, Revue d'Histoire Urbaine 42, avril 2015, p. 163-178.

— Le sanctuaire de Claros et son oracle (actes du colloque sur Claros, 13-14 janvier 2012, MSH-MOM), édité par J.-Ch. Moretti, avec la collaboration de L. Rabatel, TMO 66, Lyon, 2014.
— « Vote et élection dans le monde grec antique » in Actes du colloque « Histoire(s) d'élection(s), Lyon, 17-18 avril 2013, V. Hollard, R. Barat, Chr. Le Digol, Chr. Voilliot (éds.), Éd. du CNRS, (article remis).

— « Le perischoinisma : lieu d'exclusion et de désignation ? » in Mélanges en l'honneur d'Yves Roman, tome 2, Cl. Chillet, C. Courrier, L. Passet (éds), Jacob Spon (article remis, à paraître en 2016).

— Pratiques, lieux et finalités du vote dans le monde grec, à Rome et en Gaule : synthèse des travaux et des actes des journées d'étude organisées dans le cadre du programme de recherche du même nom, publications de la MOM (à paraître en 2016).

« Le matériel du vote dans le monde grec », in Pratiques, lieux et finalités du vote dans le monde grec, à Rome et en Gaule (voir supra).


Traduction

— Traduction en français d'un article en espagnol : « Le tirage au sort ou la socialisation du capital politique », J. L. Moreno Pestaña, revue Savoir Agir n° 31,  p. 35-41.



No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada